En été, gare aux insolations ! Ces accidents liés à une exposition excessive au soleil ou à la chaleur sont favorisés par l’exercice physique ou l’âge avancé. Comment l’homéopathie peut-elle vous aider ?

Insolation : quels symptômes ?

Les signes qui doivent vous alerter sont les suivants : maux de tête, étourdissements, modification du comportement (abrutissement, tendance au sommeil ou au contraire agitation). Parfois crampes et troubles visuels.

Dans les cas graves : fièvre, vomissements, perte de connaissance, oppression respiratoire. De tels signes nécessitent une consultation médicale.

Les remèdes homéopathiques contre l’insolation

Avant de passer à la solution offerte par l’homéopathie contre l’insolation, il serait judicieux d’appliquer quelques petites consignes pratiques : repos au frais indispensable. Pour rafraîchir : enveloppez la personne concernée de linges humides et frais. Pour réhydrater : faites boire lentement de l’eau additionnée d’un peu de sel. Consulter de suite le médecin si les signes sont très marqués ou s’il s’agit d’un enfant.

Par ailleurs, l’homéopathie offre des solutions douces et pratiques pour faire face à l’insolation :

  • Dans tous les cas : Belladonna 9 CH (5 granules toutes les heures jusqu’à disparition des troubles).
  • Si le visage est très rouge, sans sueur, le patient agité : Aconitum 15 CH (5 granules à renouveler 3 fois en 2 heures).
  • Si Le visage est rouge, couvert de sueur, et si le patient se sent abruti avec la tête lourde : Gelsemium 15 CH ( 5 granules à renouveler 3 fois en 2 heures). – En cas de sensation de battement au niveau du visage, du cou ou des extrémités : Glonoinum 5 CH (3 granules toutes les demi-heures pendant 2 heures, puis toutes les heures jusqu’à disparition des troubles).

Mieux vaut prévenir

  • Dès que le soleil est fort, évitez de vous exposer aux heures les plus chaudes, soit entre midi et 16 heures en France en été.
  • Au soleil, portez un chapeau et buvez toujours suffisamment. En vacances, pensez toujours à emmener une bouteille d’eau avec vous.
  • Soyez très prudents avec les enfants, et à fortiori avec les bébés, qui sont particulièrement sensibles à la déshydratation dès qu’il fait chaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *